Skate et musique

Découverte

Découvrez vos albums favoris sur des planches de skates aux visuels originaux !

Depuis fort longtemps certains musiciens se sont liés à des marques de skateboard, ou l’inverse. On pense ici notamment à Suicidal Tendencies avec Dogtown. Mais depuis quelques années nous assistons à une mode indéniable de la planche de skate comme support d’art. Les marques ont bien compris la manne qu’il y a derrière cette tendance et proposent donc de plus en plus des planches dont les graphiques finissent sur un mur de votre salon plutôt que dans un skatepark... Souvent les skateurs ou les graphistes des marques rendent spontanément hommage à leurs héros musicaux, que ce soit en adaptant des visuels connus d’albums, des photographies mythiques ou en créant des visuels originaux. A l’unité ou déclinées en séries, nous vous avons fait une petite sélection de skates qui évoqueront sûrement chez vous certains albums de votre collection de vinyles...

The Beatles

Quand on parle de musique quel groupe plus incontournable que les Fab’ Four ? Logiquement les Beatles se retrouvent sur quelques planches de skate... Mention spéciale pour la Yellow submarine !

Rage Against The Machine

Californien et rebelle, Rage Against The Machine partage avec le skate ces deux points sans aucun doute. Cette planche reprend le visuel de leur 3ème album sorti en 1999.

Johnny Cash / Country Outlaws

Autre icône de l’Amérique rebelle, Johnny Cash, le Man in black bien avant que Will Smith ne soit missionné pour flinguer des extraterrestres... A ses côtés les « country outlaws » que sont Willie Nelson, Waylon Jennings et Kris Kristofferson. Pas forcément hyper connus en Europe, ce sont des légendes aux U.S. où, rappelons-le, la country est un des genres musicaux les plus écouté.

Iron Maiden / Kiss

C’est bien connu, une bonne partie des skateurs sont fans de métal, pas étonnant de retrouver Iron Maiden ou Kiss sur ces planches qui sont peut être même issues directement du merchandising des groupes !

Phife Dawg / De La Soul             

Bel hommage au mouvement Native Tongues du hip hop 90’s par la petite marque Quartet Skateboards avec ici un Phife Dawg (A Tribe Called Quest) aux yeux globuleux (la photo est tirée d’un clip) et une réinterprétation des trois membres de De La Soul, époque 3 Feet High And Rising (1989).

2Pac / Biggie

Pour rester dans le rap US des 90’s, les deux têtes de proue de la soi-disant guerre Est-Ouest, tous deux décédés violemment et de manière pas très claire : 2Pac, le prince de Californie, et Notorious BIG alias Biggie, celui qui se voyait roi de New York. Bel effet noir / blanc !

Can / Suicide

Deux graphiques très réussis en provenance de la marque française avec des groupes qui sortent un peu de l’ordinaires et qui dénotent une certaine culture musicale chez ces gens : Can avec une version multicolore la pochette de leur fameux Tago Mago (1971) et Suicide avec le visuel du single Dream Baby Dream (1979). Coup de cœur sur le Can !

Miles Davis

Quand Miles Davis sort cet album en 1970, c’est une double claque pour les fans. A la fois sonore car ce son jazz électrique et psychédélique est tout à fait inédit mais aussi visuel car la magnifique peinture de l’allemand Mati Klarwein illustre à merveille le côté psyché du trompettiste et s’éloigne des canons graphiques en vigueur dans le jazz. Un seul bémol pour cette série : si vous voulez les 8 visuels il vous faut 2 séries complètes puisque les planches sont imprimées « recto/verso ».

Beatie Boys

Le trio new yorkais a souvent été la bande son des skaters et des snowboarders dans les années 90 avec leur mélange de punk rock et de rap car ils étaient eux-mêmes pratiquants. Pas étonnant qu’on les retrouve sur un certain nombre de planches... Comme celles-ci avec le visuel de leur 6ème album (To the 5 boroughs, 2004) qui représente la skyline de Manhattan vue depuis Brooklyn ou ces images issues du fameux clip de Sabotage, leur hommage aux flics moustachus des années 70.

Jazzmen

Très bel hommage aux héros du bebop pour cette série magnifique : JJ Johnson, Eric Dolphy, Mal Waldron, Sonny Rollins, Charles Mingus, Art Blakey, Thelonious Monk, Don Cherry et Miles Davis. Une seule question se posera à l’amateur éclairé de jazz : mais où est donc passé John Coltrane ?

© loosenut_inmy_head

Lou Reed / The Smiths

Un peu de rock pour finir avec deux pochettes emblématiques du genre : Transformer (1977), le premier album de Lou Reed échappé du Velvet côté US et Meat is murder (1985) de The Smiths côté UK.

Ne soyez pas timides et dites-nous quelles sont celles qui vous plaisent le plus en commentaires !

Commentaires

Laissez un commentaire