A la découverte de studios mythiques

Découverte

Afin de concrétiser leurs idées et pour la conception de leurs albums, les artistes doivent faire un choix essentiel.

C’est celui du studio d’enregistrement, son importance est capitale puisqu’il joue sur la technique, l’acoustique, le matériel, le cadre… autant de critères qui peuvent influencer le résultat final que l’on découvre sur le disque.

Certains studios ont réussi à marquer les époques et à se construire une sérieuse réputation en accueillant des artistes incontournables.

Abbey Road (Londres) :

                                   

Celui-ci a été fondé en 1931 par EMI dans le quartier de St. John’s Wood à Londres. Vous connaissez surement le fameux passage piéton (devenu un trésor national britannique) qui est situé juste en face et que l’on peut retrouver sur la pochette du mythique Abbey Road des Beatles.

En plus du chef d’œuvre des Beatles, des albums aussi célèbres que « The dark side of the moon » de Pink Floyd (1973) ou « The bends » de Radiohead (1995) ont également été enregistrés là bas. Pour les cinéphiles les bandes-son d’Harry Potter et une grande partie de celle du Seigneur des anneaux ont été captées au sein de ce lieu unique en plein Londres.

Capitol Studios (Los Angeles) :

                                

Créé en 1956 dans la Capitol Record Tower d’Hollywood, ce studio appartient comme son nom l’indique à la maison de disque Capitol. L’immeuble est reconnaissable par son architecture unique et sa flèche au sommet. Sa terrasse surplombe Hollywood et le lieu s’est ouvert à des artistes mythiques comme Frank Sinatra pour son album « Frank Sinatra conducts tone poems of color » (la légende raconte que son micro serait toujours au sein du studio).

Nous pouvons aussi citer The Beach Boys, Tina Turner, Norah Jones, Muse, Ray Charles, Nat King Cole et Daft Punk ayant enregistrés des titres qui auront marqués plusieurs époques. Pour l’anecdote en 1989 à l’occasion de la signature des Beastie Boys, Capitol a dressé un drapeau à leur effigie !

Electric Lady Studios, New York

                                                                                                                                                                             

Le studio a été construit originellement pour le dernier album de Jimi Hendrix, Electric ladyland. Le bâtiment était encore en cours de construction à ce moment-là car John Storyk, architecte et acousticien, voulait en faire un lieu relaxant et inspirant pour le guitariste. Celui-ci est peint dans un thème psychédélique qui sied bien à notre gaucher préféré.

Des artistes incontournables y sont passés comme Stevie Wonder, Led Zeppelin, the Rolling Stones, Lou Reed mais aussi Bowie, Patti Smith, Nile Rodgers et AC/DC qui ont tous profités de l’atmosphère unique de ce lieu feutré.

Studios Ferber (Paris)

                               

En France aussi nous avons un studio de grande renommée : les Studios Ferber créés en 1973 dans le 20 ème arrondissement de notre capitale. L’objectif était d’obtenir un son « sec » et plus « mat » afin de maîtriser l’acoustique et la résonnance.

De grands noms tels que Serge Gainsbourg, Black Sabbath, Jacques Dutronc, Francis Cabrel, Alain Bashung, Frank Zappa, Jean Michel Jarre ou Nick Cave & the Bad Seeds ont donnés au studio le rayonnement qu’il a aujourd’hui, sans oublier bien sûr de nombreux compositeurs de musiques de films (Philippe Eidel, Gabriel Yared, Bruno Coulais…).

Hansa Ton Studios (Berlin)

                           

Situé au centre de la capitale allemande et conçu en 1965, ce studio a vu défiler pour quelques jours ou quelques semaines de nombreux artistes. Parmi les artistes qui s’y sont installés afin d’enregistrer on doit bien sûr mentionner en premier lieu David Bowie pendant la fameuse période berlinoise avec les albums Low et Heroes en 1977. Iggy Pop y a aussi enregistré ses albums Lust for life et The idiot.

On retrouve des groupes tels que Depeche Mode, U2, R.E.M et les Pixies qui ont enrichis leur discographie au même endroit.

 Criteria Studios (Miami)

                         

Créé en 1958, au sud des Etats Unis sur la côte est, c’est le lieu de prédilection de quelques disques légendaires des 70’s comme « Layla and other assorted love songs » de Derek and the Dominos (avec Eric Clapton à la guitare), « Young, gifted and black » d’Aretha Franklin, « Idlewild south » de The Allman Brothers Band, « Hotel California » des Eagles et une partie de « Rumours » de Fleetwood Mac, l’un des vinyles les plus vendus de tous les temps.

The Bee Gees ont aussi beaucoup côtoyés cette adresse notamment pour l’album « Children of the world ». 

AIR Studios (Ile de Monsterrat et Londres)

                           

Fondé à Londres en 1969 par les Beatles et le producteur George Martin, ce studio est constitué de plusieurs complexes d’enregistrements dans différents lieux : l’un à Oxford Street à Londres, un autre à Lyndhurst Hall dans une église classée monument historique et un dernier au sein de l’ile de Montserrat offrant un environnement tropical dépaysant.

Y ont été enregistrés par exemple : « Jump up ! » d’Elton John, « Brother in arms » de  Dire Straits « Live and let die » de Paul Mccartney, « Never mind the bollocks » par The Sex Pistols « Synchronicity » de The Police, « Sheer Heart Attack » de Queen et « Wuthering Heights » de Kate Bush.

Le studio a été détruit après des catastrophes naturelles sur l’île mais son activité perdure à Londres. 

East West Studios (Hollywood) :

                         

Il se situe au cœur du Sunset Boulevard d’Hollywood et a été créé en 1961 par Bill Putnam, un ingénieur du son de grande renommée. Pourquoi ce studio ? Tout simplement parce qu’il a permis l’enregistrement du plus grand nombre d’albums récompensés par un Grammy Award. Evidemment la liste des artistes qu’il a accueillis est très longue…

Frank Sinatra, Elvis Presley, The Beach Boys, The Mamas & The Papas, Madonna, Elvis Costello, Whitney Houston, Red Hot Chili Peppers, Michael Jackson, Muse, The Rolling Stones, Ariana Grande ou Lady Gaga. Ces noms vous disent quelque chose ?

Nous pouvons également évoquer des bandes son de films mythiques comme Grease ou le Parrain qui ont été enregistrées entre ces murs. 

Compass Point Studios :

                    

Celui-ci se trouve à Nassau au Bahamas, alors oui, nous parlons bien de studio et pas de vos prochaines vacances…Le choix de ce cadre paradisiaque n'est pas étonnant de la part de Chris Blackwell (Island Records) personnage clé de l'industrie du disque des 70's, 80's qui a permis notamment la carrière internationale de Bob Marley.

Son objectif d’ailleurs avec ce studio était de mettre en avant la musique Jamaïcaine à l’international. Pour en revenir à l’idée derrière le Compass Point Studios : c'est celle d'offrir un lieu décontracté, propice à la création des artistes. On notera la présence d’un groupe de studio composé de Sly and Robbie, Wally Badarou, Barry Reynolds, Mikey Chung et Uziah Thompson aux sonorités reggae et funk crédités dans de nombreux projets.

Avec Alex Sadkin et Terry Manning à la production on ne compte plus le nombre de disques de grands noms de la musique qui y ont été enregistrés : Grace Jones, Talking Heads, Abba, The Rolling Stones, Dire Straits voire même Iron Maiden, Lenny Kravitz, Björk et U2…

Le studio mettra fin à son activité en 2010. 

Cela montre à quel point le choix du lieu ou de la méthode d’enregistrement ne se fait pas au hasard et ce n’est pas une coïncidence si tant de grands albums d’artistes réputés ont choisis les mêmes studios d’enregistrement. On aurait tendance à passer à côté de l’importance de ces lieux remplis d’histoire et optimisés acoustiquement avec un son qui les caractérise, du matériel spécifique et un personnel compétent mais ce serait une erreur tant leurs caractéristiques divergent. La prochaine fois que vous avez un coup de cœur pour un disque pensez à regarder où il a été enregistré peut-être que vous le retrouverez dans cette sélection !

Commentaires

Laissez un commentaire