Vinyle

Livraison sous 12 jours

Tim Presley's White Fence

I have to feed Larry's hawk
35,00 €

Caractéristiques de l'album

Artiste

Tim Presley's White Fence

Parution

25/01/2019

Label

Drag City Records

Disque

I have to feed Larry's hawk

2 LP

Écoutez un extrait

I have to feed Larry's hawk

Phone

Fog city

I love you

Lorelei

À propos du disque I have to feed Larry's hawk

Si en 2018 Tim Presley collaborait avec Cate Le Bon pour le second album de Drinks et avec Ty Segall pour l’album Joy, 2019 marque ses retrouvailles avec lui même ! Tim Presley fusionne en effet avec White Fence le temps d’un album solo. Tim a commencé à écrire les chansons de cet opus dans le petit village rural de Staveley, dans la région des lacs du nord de l’Angleterre. Il a passé l’hiver là-bas en compagnie de Cate Le Bon. Alors qu’elle apprenait à dessiner et construire des meubles en bois, lui composait sur le piano de cette dernière. De retour à San Francisco où il habite depuis qu’il a quitté Los Angeles, Tim a enregistré avec Jeremy Harris dans un studio du quartier Dogpatch appartenant à Paul Butler du groupe anglais The Bees. C’est Jeremy qui joue les parties piano, la plupart des batteries et enregistre le tout. Dylan Hadley joue de la batterie sur 2 morceaux alors que le gallois H. Hawkline contribue à la guitare et au chant sur le morceau Phone. S’il continue de tracer son chemin au sein de la scène psyché californienne, ce disque se voit plus mélancolique et expérimental que ses précédents. Eclairé par les lumières opposées du punk rock et du psyché, Tim Presley y peint la vulnérabilité d’un coup de pinceau imprévisible.